AddThis Social Bookmark Button
Imprimer
22
Fév

Un concept novateur au CREPS de Vallon Pont d'Arc : le Quad Bike !

quadbike creps vallon pont d'arc Ce vendredi matin, les visiteurs du CREPS de Vallon Pont d'Arc ont pu voir un drôle d'engin sillonner les allées avec une étonnante vélocité. Il s'agissait en fait du « quad bike », un VTT à 4 roues, propulsé par la force humaine et par une assistance électrique que Frédéric Brassard, stagiaire de la formation de moniteur de VTT, entend développer.

L'établissement public sud ardéchois propose des formations aux métiers d'encadrement du cyclisme depuis plusieurs décennies, accompagnant ainsi le développement des pratiques tant sur le plan social que sur le plan technologique. C'est ainsi que furent importés à Vallon Pont d'Arc en 1984 les premiers vélos tout terrain (VTT) inventés outre-Atlantique seulement quelques années auparavant. C'est aussi au CREPS que fut fondé en 1998 le syndicat national des Moniteurs Cyclistes Français (MCF) qui structure aujourd'hui la profession de moniteur de vélo dont le développement ne s'est jamais démenti depuis.

C'est dans cette continuité que le CREPS a accueilli cette année parmi ses stagiaires un jeune porteur de projet dynamique qui s'est lancé dans une toute nouvelle pratique. Originaire de la Loire (42), Frédéric Brassard souhaite obtenir le diplôme de moniteur de cyclisme, non pour encadrer le vélo à deux roues, mais le « vélo » à 4 roues, en l'occurrence le « quadbike QBX ». Il s'agit d'un vélo à 4 roues construit en alliage léger et équipé des dernières technologies aussi bien en matière de freinage qu'en matière de suspension hydraulique. La propulsion s'effectue comme à vélo à l'aide d'un pédalier mais dispose en outre d'une assistance électrique parmi les plus performantes du marché. Ce concept complètement novateur s'inscrit dans une démarche de découverte respectueuse de l'environnement et répond à un certain nombre d'attentes. Cela permet notamment à un très large public de découvrir les espaces naturels avec un effort physique modéré.

Hugues Escarguel, le génial inventeur de cet engin s'était spécialement déplacé ce vendredi avec huit exemplaires que tous les stagiaires ont pu essayer. Même les plus dubitatifs ont été séduits par l'activité qui semble promise, à l'instar du VTT en son temps, à un bel avenir.