Articles

Imprimer

Un grand projet touristique et sportif est peut-être né ce mardi à Vic. Pour l’événement, les caméras de France trois Auvergne avaient fait le déplacement, ainsi que de nombreux élus des vallées de la Cère, Du Goul et de la Jordane. A travers l’essai de vélos tout terrain à assistance électrique, proposé par Vincent Bonnet et Jérôme Bernard, «moniteurs cyclistes français» de l’école «VTT volcan du Cantal», Il s’agit d’initier une réflexion (à l’échelle du massif cantalien pour mutualiser les moyens), sur une infrastructure de services louant des VTT à assistance électrique. Revenant enthousiasmé par l’essai, Philippe Fabre, conseiller général chargé des sports, relève que «l’assistance électrique permet de redonner du pouvoir d’action aux amateurs de VTT». De l’avis unanime des participants, cette aide à la pratique sportive permet de séduire un nouveau public, ravi de pouvoir parcourir les chemins en levant la tête du guidon, pour admirer le paysage. L’autonomie des batteries (après 1 heure et demi de charge) permet suivant l’intensité de leur utilisation, de parcourir 30 à 80 km. Ne reste plus qu’à imaginer un partenariat public/privé, pour la location, l’entretien et l’apprentissage, avec pourquoi pas des échanges de batteries, dans des restaurants ou gîtes participants, sur les trajets à définir. Vincent Bonnet, reprenant le slogan du bureau des accompagnateurs du Puy-Mary : «In truffade we believe», aura le mot de la fin, assurant que l’on peut déguster une truffade le midi et remonter en selle, sans état d’âme, juste après.

 

Serge Menini

photo Serge Menini (1)

photo Serge Menini (2)

photo Serge Menini (3)

photo Serge Menini (4)